Welcome Chinese

Welcome Chinese


Welcome Chinese

En collaboration avec les associations de Gosselies, Namur, Ottignies, Charleroi, Waterloo, Wavre et Liège : organiser une formation à l’accueil de la clientèle chinoise qui va arriver cette année en Belgique avec leurs familles pour travailler dans de nouvelles entreprises (Alibaba à Liège, thunder bird sur le site de Caterpilar, le centre de recherche de Louvain La Neuve…). On parle de minimum 7 à 8000 chinois qui resteront un certain temps en Belgique. ( Pour info il y a plus ou mois 40.000 expatriés chinois actuellement en Belgique).

Cette formation se déclinerait sous forme de 3 ateliers en soirée + une quatrième soirée protocolaire avec l’échevinat du commerce pour la remise de la certification aux commerçants ayant suivis les 3 modules.

Le but est d’amener ces consommateurs à découvrir le commerce local avec le sentiment d’être compris. (L’acheteur chinois est différent de l’européen et si le commerçant est formé il saura comment les accueillir correctement et pourra réaliser des affaires avec cette clientèle au grand pouvoir d’achat).

Nous avons rencontré à ce jour les échevins du commerce des villes de Namur, Liège, Waterloo, Wavre. Ils sont globalement favorables au projet.

Reste à rencontrer Charleroi, à première vue également favorable sur base des échanges téléphoniques.

INTRODUCTION

« Welcome Chinese » est un partenariat entre le SNI, les associations de commerçants, les villes.

STAKEHOLDERS :

  • Christophe Wambersie, Secrétaire Général        

   SNI-Wallonie Bruxelles

  • Florent Descamps, Chargé de projet SNI
  • Frédéric Godart, Chargé de projet SNI
  • Les présidents des associations de commerçants
  • Les communes via les échevinats du commerce
  • Les ADL/GCV
  • Les partenaires externes pour les formations

LE PROJET

  • Objectif ? :

Former à l’accueil des chinois les commerçants des villes où vont s’implanter prochainement les grandes entreprises chinoises avec beaucoup de main d’œuvre asiatique.

  • Pourquoi ? :

La mentalité chinoise est différente de la mentalité européenne. Si les commerçants locaux veulent capter ce type de clientèle à haut pouvoir d’achat, ils doivent savoir ce qu’il faut faire ou ne pas faire pour commercer avec les chinois.

Du côté des chinois cela les sortira de l’isolement qu’ils ressentent en arrivant dans nos villes.

  • Quand ? :  Voici, sous réserve, car les choses bougent et évoluent constamment, le calendrier des très gros investissements chinois en Wallonie.

– Louvain La Neuve : Le CBTC (China Belgium Technology Center) – toujours en construction, devrait être complètement achevé d’ici fin 2019-début 2020.
Il y a déjà plusieurs familles chinoises ou hommes et femmes d’affaires voyageant entre les deux pays, qui y travaillent.  L’accord signé dit que plus de 1600 personnes qualifiées devraient y travailler, dont une moitié de chinois (et leur famille). – Aujourd’hui nous parlons de l’arrivée de 2 à 3.000 personnes.

– Liège : Le Groupe de Shenzhen 4 PX a créé une filiale à Liège (Grâce Hollogne) pour y installer le géant de l’e-commerce Alibaba. L’infrastructure liégeoise en ferait sa tête de pont pour l’Europe. Il y a déjà actuellement une ligne de fret à raison d’une fois par semaine qui fonctionne entre Hong Kong et l’aéroport de Liège. Nous n’avons pas d’informations par rapport au nombre de personnes à engager sur ce site (ni du nombre de chinois allant arriver.)
A Bierzet, le projet de reprendre des vols touristiques au printemps prochain reste d’actualité, mais d’après nos dernières informations, les accords définitifs ne sont pas signés.

– Charleroi : Le constructeur chinois de voitures électriques Thunder Power s’implante sur le site de Gosselies.  Ils prévoient le démarrage des activités pour le début 2020 et engageraient 650 personnes ( on sait, de sources indirectes, qu’en général les accords sont signés pour engager moitié personnel local et moitié chinois), et 4000 à terme, car le constructeur chinois veut faire de la Belgique le coeur de sa conquête européenne et promet de rapatrier à Gosselies les départements marketing, design, Red, juridique et vente!
A Charleroi Airport, le projet de reprendre des vols touristiques dès le printemps 2019 se précise aussi, avec AirBelgium normalement début avril.

SOLUTIONS

Le commerce de proximité joue un rôle important dans le Voici les solutions proposées aux commerçants en partenariat avec leurs associations de commerçants :

Des formations à partir de mi-février

Une formation des commerçants dans la zone de chalandise de ces entreprises (Gosselies, Louvain-La-Neuve, Ottignies, Wavre, Waterloo, Liège, Charleroi, Namur)

Cette formation serait déclinée sous la forme de 3 soirées-conférences :

  • Conférence 1 : Comprendre la Chine et les Chinois : Le contexte culturel : contexte historique, l’héritage du taoïsme, du confucianisme et du communisme, le regard chinois sur l’Occident, la mentalité chinoise. (La problématique de garder la face, le mensonge par omission, la gestion des conflits…) représentants des commerçants locaux ;
  • Conférence 2 : Les Expatriés et les Touristes Chinois : une réelle opportunité : Le tourisme émetteur chinois dans le monde et en Belgique, les expatriés chinois, les comportements d’achats, l’attrait pour le luxe, la culture du cadeau, le phénomène des acheteurs, la différence de prix.
  • Conférence 3 : Accueillir la Clientèle chinoise : Accueil de la clientèle chinoise, négociation, paiement chinois. Apprentissage de quelques mots en chinois, compter en chinois, jeu de rôle.

Ces formations se feraient à l’aide de partenaires externes spécialistes pour certains sujets. 

Les conférences se dérouleraient en soirée, afin que les commerçants soient disponibles, de 19h à 21h : conférence et questions/réponses ; 1 heure 30 minutes, et 1/2h échanges….

Après ces 3 séances, une quatrième plus protocolaire, permettra la remise du « label » et l’attestation de formation aux commerçants suivie du verre de l’amitié.

Les formateurs.

Les formateurs ont une expérience « Chinoise » et un lien avec l’approche commerciale.

Thanh-Nhan Mai Trung: Master in Business engineering, Solvay Business School, Brussels – Master in International Business, Hult, San Fransisco – Expérience internationale en marketing sur le marché chinois, Nestlé, Neuhaus.

Née en Belgique de parents asiatiques, Thanh-Nhan possède une profonde compréhension des différences culturelles et des problèmes de communication qui peuvent être engendrés par les différences fondamentales entre ces deux cultures. Son bagage en marketing et en travel retail, son approche pragmatique et son expérience sur le marché chinois ….

Maxime Dechamps: Diplomé en traduction-interprétation chinois/anglais/français – Post-graduat en China Business Development – Expérience en Chine et en Belgique sur le marché chinois. Responsable du marché chinois chez Dechamps-Presse (media chinois Print + Digital, traduction, organisation d’évènements pour la communauté chinoise, gestion de compte officiel WeChat,…)

Passionné par la Chine, sa langue et sa culture, Maxime a vécu en en Chine, à Tianjin et Suzhou, et possède une connaissance approfondie du marché chinois et de ses spécificités, des consommateurs chinois et de leurs attentes.

Patricia Giot: Adjointe à la direction et enseignante du mandarin à l’Institut Marie Haps, experte d’art chinois, guide-conférencière mandarin. – Experte de la langue, de la culture et de la mentalité chinoises, excellente pédagogue.

Véronique Dechamps: Créatrice des Media Shop&Travel in Belgium, rédactrice en Chef.

Alex Yun: Partner chez V2Future, premier partenaire d’Alibaba et de Tencent en Europe, implémentation des systèmes de paiements mobiles chinois (Alipay/WeChat Pay), et du tax refund instantané dans les commerces européens et promotions des outils marketing d’Alipay. 

La création d’un label «CHINESE welcome » or «Chinese Friendly»

Les commerçants ayant suivi l’ensemble des modules de formations recevraient une « attestation » et un autocollant à apposer sur leur vitrine s’ils le souhaitent. Ils pourraient utiliser cet argument commercial dans leur communication.

UPDATE : Nous avons fait réaliser par une graphiste chinoise sous les conseils de WBT un « label » autocollant que les commerçants certifiés pourront apposer sur leurs vitrines et nous avons proposé à  WBT de décliner ce label sur un fond bleu et de changer « commerce » par « tourism» afin d’avoir une cohérence lors des synergies tourisme-commerce à venir.

Création d’une page web/ social media reprenant par zone les commerçants labellisés

Après le parcours de formation terminé une communication médiatique est envisagée notamment auprès des expatriés chinois de Belgique.

Possibilité de partenariat avec le magazine « Shop&Travel in Belgium »

Créé en mars 2013, c’est le seul magazine écrit en chinois, qui s’adresse à la clientèle chinoise d’expatriés (+ de 40.000 personnes) et de touristes (+ de 300.000 nuitées année 2018 : soit 21% de plus qu’en 2017).

4 numéros par an sont édités à 30.000 exemplaires, distribués auprès de 200 hôtels partenaires, via l’ambassade, le centre de visa, les centres culturels, et les différents évènements chinois.  Il est également vendu en librairies et kiosques et via l’abonnement. 

Ce magazine propose aussi une plateforme digitale complète avec un compte WaChat, un compte Weibo, et un site internet.

BILAN :

En tout ce sont donc les 5 villes prévues au départ qui ont participes : Liège, Namur, Wavre, Waterloo et Charleroi. Environs 250 commerçants formés et 120 demandes de labellisation.

La presse en a parlé et souhaite être tenue au courant de la suite (parcours , invitations des autorités chinoises etc.)

Le but est de continuer en permettant à un maximum de commerçants de suivre ces formations.